Khloé Kardashian, Jordyn Woods et le colorisme : le juste retour de bâton

Le sujet peut sembler bête car je n’ai pas l’habitude de faire des articles sensationnels. Mais ce qu’il se passe dans cette famille est intéressant d’un point de vue sociologique…

Tristan Thompson est en couple avec Khloé depuis quelques mois et ils ont une fille, True Thompson. Il a été surpris en train de tromper Khloé à de nombreuses reprises. La dernière histoire date du week-end passé et cette fois-ci, il a trompé Khloé avec une femme très proche du cercle des Kardashian : Jordyn Woods (la meilleure amie de Kylie).

Les reines de la culture pop

La force des Kardahsian c’est leur énorme influence sur la pop culture depuis plus d’une décennie. Elles inspirent l’industrie de la mode, du make-up et même, de la chirurgie esthétique… Tous ces domaines tournent autour de l’esthétisme et du corps des femmes. Après le culte de la minceur des années 2000, Kim Kardashian a bousculé la tendance en mettant en avant ses formes en 2008. Aujourd’hui, c’est sa petite soeur qui a repris le flambeau.. A 21 ans, Kylie Jenner est milliardaire.

Appropriation culturelle et corporelle

Au-delà de l’appropriation culturelle des Kardashian, je trouve qu’il y a une appropriation corporelle des codes et de la culture des personnes noires.

-Chirurgie
Elles ont eu recours à de nombreuses interventions chirurgicales afin de posséder des attributs qui sont naturellement présentes chez les femmes noires (formes généreuses, taille fine, bouche pulpeuse…)

-Type d’hommes
En sortant exclusivement avec des hommes noirs, elles participent à leur fétichisation…
Leur attirance pour ces hommes est symptomatique de l’hypersexualisation de ces hommes aux Etats-Unis. Notamment, quand on connaît la popularité de la catégorie « interracial » dans le porno.

-La mode des enfants métis
Le fait qu’aujourd’hui, quasiment tous les enfants de cette famille soient métis n’est pas anodin. Beaucoup de personnes souhaitent avoir des enfants métis, comme si c’était des accessoires à exhiber.

Nourrir le colorisme

Avec leur utilisation excessive de l’autobronzant et toutes les chirurgies esthétiques qu’elles ont subies, elles ont nourri le colorisme. Elles performent cette ambiguïté raciale qui les aide à gagner en popularité… En observant ce phénomène, certaines femmes ont été juqu’à faire du « niggerfishing » afin d’avoir plus d’abonnés sur leurs comptes Instagram. Aux Etats-Unis, il est tendance d’être une femme métisse. C’est la mode et c’est joli : c’est assez blanc pour coller aux critères de beauté européen, mais juste assez différent pour être exotique.
Et chez beaucoup d’hommes, le Saint Graal en matière de femme, c’est d’être avec une femme métisse. Mais ces hommes préféreront toujours l’original à la copie. Elles ont nourri un système coloriste, en refusant de s’accepter au naturel, mais elles ont aussi nourri ce qui risque de leur porter préjudice… Car un jour, d’autres femmes viendront prendre leur place. Et je pense que c’est typiquement ce qu’il se passe avec Jordyn aujourd’hui… Cette jeune femme métisse commence à prendre trop de place dans ce clan et risque de les détrôner car elle possède naturellement tous ces attributs de beauté.

Et politiquement?

C’est le néant. Ces femmes s’approprient une culture qui n’est pas la leur.
Elles souhaitent posséder les avantages d’être noir sans tous les inconvénients. (Et ils sont nombreux car être noir est politique)
Elles utilisent la couleur/l’exotisme comme un accessoire de mode, un trophée qu’on exhibe à sa guise et qu’on laisse dans son armoire le jour où il n’est plus intéressant de le mettre en avant.


De plus, leur entourage est très douteux politiquement.
Entre Caitlyn Jenner, qui a toujours eu une vision très conservatrice et qui soutient le président Trump. Et Kanye West qui a été jusqu’à avoir des propos négationnistes sur l’esclavage des Noirs…Vous comprendrez qu’elles n’ont aucun intérêt pour la justice sociale.

Cet énième épisode de ‘drama’ est selon moi, plus que ce qu’une histoire trahison entre amies. La vie personnelle de ces femmes est malheureusement un condensé de beaucoup de choses problématiques dans certains couples mixtes (objectification de la femme, colorisme, haine de soi…) Mais je ne peux pas m’empêcher de penser que dans cette histoire, « Khloe got a taste of her own medecine »…

Sources :

https://medium.com/africana-feminisms/the-kardashians-white-privilege-and-performing-blackness-862a7eff42dc

http://feministing.com/2015/07/17/flirting-with-blackness/

https://substance.media/kim-kardashian-and-the-politics-and-privilege-of-being-racially-ambiguous-bfa9cf1a2636

5 commentaires sur “Khloé Kardashian, Jordyn Woods et le colorisme : le juste retour de bâton

      1. Bonjour! Moi je pense que toute l’histoire de jordyn avec Tristan n’est pas vrai. Je penses que peut être c’est quelque chose d’attirer beaucoup d’attention à leur prochain saison de KUWTK. Elles aiment faire cela

        J'aime

      2. Mais je pense aussi que toute ce que tu disais à propos de leur obsession avec les femmes/hommes noir et métisse est aussi vrai.

        Si l’histoire est vrai, moi je pense qu’elles ne doit pas même être un peu fâché parce que elles on pris les hommes de beaucoup des femmes- femmes noir- sans aucun considération de leur amitié avec ses femmes. Pour exemple Blac Chyna (tyga), Justine skye (Travis scott), trey songs (Lauren London), Amber rose, même qu’elles n’étaient pas des amies (Kanye). Elles n’ont pas de “girl code” donc cette réaction qu’elles font devant le monde c’est lhypocrisie dans mon opinion

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s