Abstinence : clap de fin?

Accueillir l’ADN d’une autre personn

Lors d’une éjaculation, les hommes expulsent une partie de leur ADN. Je ne sais pas si vous vous êtes déjà fait cette réflexion?

C’est cette fraction de l’autre qu’on accueille lors d’un rapport. J’ai l’impression que c’est quelque chose de puissant et que ça a le potentiel de nous rendre accro. C’est en tout cas ce que défend la théorie des liens d’âmes à laquelle je donne pas mal de crédit.

Des changements au niveau du PH et du microbiote

Si on est de sexe féminin, on peut également constater que notre PH se modifie en fonction du sperme car celui-ci est plus basique que les pertes vaginales. Ce changement peut même créer des infections si ce déséquilibre est trop important. 

Certains scientifiques affirment même que les rapports sexuelles peuvent influencer notre microbiote. Saviez-vous que le microbiote avait un rôle prépondérant dans la prévention des maladies physiques, comme mentales?

Au-delà des risques liés aux infections sexuellement transmissibles ou à la parentalité non désirée, il existe tout une série d’effets secondaires positifs ou négatifs à l’activité sexelle.

Au final, quand on commence à creuser, on se rend compte que ce n’est pas si anodin.

L’effet du confinement

Il a forcé certain.e.s d’entre nous à vivre une forme d’abstinence forcée.

Durant quelques mois, il est devenu difficile de rencontrer des personnes car ça équivalait à prendre un risque, que beaucoup de gens ont préféré éviter. Tous ces obstacles à la rencontre ont parfois créé une aubaine pour les sites érotiques. Rien d’étonnant puisque, comme d’habitude, le système capitalise sur tout : même sur la solitude et la misère sexuelle des individus. 

Faire confiance à son intuition

En débutant ce parcours, je me suis fait un peu plus confiance. J’ai suivi mon intuition et j’ai décidé de tenter quelque chose de différent. Je souhaitais voir comment je me sentirai en adoptant une autre approche dans mon rapport aux autres. Bien sûr, j’ai été fortement influencée par la culture judéo-chrétienne mais ça ne m’a pas empêché de faire des choix personnels. J’avais déjà défié le concept de virginité mais je ne me sentais pas comblée pour autant.

Dans la mêlée, j’ai rencontré celui qui deviendra mon amoureux début 2019. C’est à cette période que j’ai décidé de pratiquer l’abstinence.

J’ai développé une amitié très forte avec lui et nous sommes restés amis pendant très longtemps. Durant le confinement, on se voyait régulièrement tout en gardant les distances sociales.

Ça a été une manière douce et saine d’apprendre à se connaitre.

Une façon, de se découvrir, se parler sans qu’il y ait d’échanges de baiser, ni de désir trop précoce.

C’était l’ocasion pour moi de découvrir si l’âme de la personne me plaisait vraiment.

Aujourd’hui, je suis en couple et je ne suis plus abstinente. 

Mais c’est une expérience que je recommande car elle m’a permise de ne pas me laisser envahir par les émotions. Et de ne pas permettre à mes sentiments d’avoir trop d’impact dans ma prise de décision. 

L’abstinence permet de garder l’esprit clair et de regarder en face la personne, sans se sentir piégée par une envie purement charnelle.

5 commentaires sur “Abstinence : clap de fin?

  1. Hello Marly,
    J’ai aimé ton article tout comme j’aime ta plume les années passant.
    J’aime cette façon de parler de sujet qui te tiennent à cœur en y mêlant articles scientifiques, ressentis et quelques anecdotes personnelles.

    Pour ma part, l’abstinence a été une étape nécessaire avant de pouvoir créer un partenariat amoureux sain et savourer la présence de cet autre au cœur de mon intimité. Cela m’a permis de faire le point sur mes expériences passées, sur mes attentes, sur mes souhaits, sur mes critères non négociables.
    Des bienfaits indéniables.

    Apprendre à choisir l’autre non pas pour les frissons qu’il nous offre entre nos cuisses mais par toutes ces choses qui nous attirent, fortifient et agrémentent notre amour.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire France, qui me fait bien chaud au coeur. =)=)
      Exactement. C’est tellement beau de découvrir une personne à travers autre chose que la sexualité. C’est vraiment l’une de mes meilleures décisions ces dernières années. Surtout pcq malheureusement, ma vingtaine a été ponctuée par beaucoup d’humiliations et de chagrins amoureux. Je suis vraiment heureuse de m’être donnée la possibilité de faire une pause et de me consacrer sur moi. Enfin je sais qui je suis et je sais que je n’ai pas besoin de l’approbation des autres pour être heureuse. Une libération!

      J'aime

      1. Avec plaisir, Marlène. 😉
        Commenter ici est toujours agréable !
        Ton blog me fait me sentir dans un joli café smooth et au carrefour des interactions et des sujets du monde.

        Je te comprends parfaitement et aujourd’hui me semble t-il tu sembles avoir rencontré une personne qui, j’ose espérer, te rend heureuse et te respecte. Savoure ta liberté et ne te contente plus de moins !

        Nous nous suffisons, l’amour est un choix et il faut être capable de se choisir avant toute chose.

        Aimé par 1 personne

      2. Oh France, si tu savais comme ton commentaire me fait plaisir.
        Merci beaucoup!
        Je viens de lire un message sur Facebook qui m’a beaucoup interpellée. Je t’invite à le lire et à en discuter si ça t’intéresses…

        Gros bisous

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s